panoramique2015.jpg

sejour.gif

Le Lac de Vassiviére
Tout en revendiquant, depuis une dizaine d'année, une pratique protéiforme à travers l'usage de différents médiums (dessin, installation, son, vidéo, ...), l'artiste Patrice Lefèvre explore, questionne par un possible retournement du langage, notre rapport au réel en convoquant les figures de la tautologie, de la boucle et en s'appuyant sur le principe d'analogie. Avec une certaine dérision, il joue avec les codes et les signes de notre culture populaire en créant des oxymores visuels. De la littérature (Perec, Dostoïevski, Camus, Philip K.Dick,...) au cinéma burlesque (Keaton, Tati, Gilliams, Allen,...) en passant par l'ésotérisme, et les recherches scientifiques, ses références sont multiples.


“ Ce n’est peut-être pas un hasard si « image » est l’anagramme de « magie » (Georges Méliès).

Souvent issues de projections visuelles, verbales, sonores ou mentales, ses productions se situent dans un entre-deux, minimalistes et fragiles, non définitives et presque réversibles à la fois recherches et expériences, se retournant contre leur modèle pour lʼimiter, le multiplier, lʼeffacer, l'étouffer, le contre-dire et le faire apparaître.

Depuis 2009, son travail s'est enrichit d'un nouveau rapport avec le public, privilégiant souvent une forme participative où les oeuvres réalisées, et interventions ne se constituent non pas tant comme des résultats que comme des états possibles et momentanés d'une recherche plastique qui se présente comme un projet, un laboratoire d'intention. L'espace s'impose alors comme une préoccupation majeure, à la fois source de questionnement et lieu de tous les possibles.

 

Il a proposé à la Cité des Insectes de travailler à partir d’un fait scientifique lié au comportement des insectes sociaux appelé “Stigmergie”. L'artiste a décidé de mettre en relation et de rapprocher l’univers entomologiste et un ensemble de créations autour de trois axes d'approche, dessin, son et installation.

 

Le travail qu'il souhaite mener à partir du processus de "stigmergie" définit par le biologiste français Pierre-Paul Grassé en 1959 est un mélange entre une expérience scientifique, un laboratoire d’observation et une installation artistique qui confronte l’idée même de conservation au sein d’un musée.

Il voudrait conduire une recherche qui intègre l’insecte, comme un acteur indispensable de la nature : nettoyeur, consommateur ..., dans le rôle du moteur d’un processus artistique.

D'après l'artiste, la nécessité de conservation dans un absolu peut montrer une certaine absurdité (Lascaux III est la survivance de Lascaux II qui est elle même la survivance de Lascaux...). Le travail qu'il voudrait mener est un questionnement sur la nature même de cet état de fait. Il s’agit de construire un renversement où les insectes habituellement chassés des musées sont ici (re)présentés, et/ou amenés à consommer ce qu’on leur refuse habituellement.

Frédéric Hauwel, entomologiste amateur originaire du Val d'Oise c'est installé dans le Limousin en creuse en 1984. Il a commencé un travail en partenariat avec la Cité des Insectes lors de sa première résidence en 2011 après avoir fait don au musée de sa collection en 2010. Collection qu'il avait réalisé au cours des 20 dernières années.

Frédéric Hauwel est invité pendant cette résidence à poursuivre son travail sur les collections de la Cité des Insectes et à présenter le travail de l'entomologiste au public adulte et enfant à travers des animations.

Cette année il va tout particulièrement travailler à la mise sous vitrine d'insectes pour le musée mais aussi à la réalisation d'œuvres créatives réalisées à l'aide d'ailes de papillons et d'insectes.

Frédéric Hauwel va aussi proposer au public une chasse de nuit pour la découverte des insectes du territoire le samedi 21 avril.

Artiste et naturaliste seront sur le site au travail pendant toute cette période et

le public pourra les rencontrer pour des échanges informels ou à travers des

animations proposées spécialement.

Animations et rencontres avec Frédéric Hauwel & Patrice Lefèvre...

La Cité des Insectes - Chaud 87120 NEDDE - Tel 05 55 04 02 55 • Plan du siteLiens sur la région